Leçon :Les types de cryptomonnaies
À propos de la leçon

Les Trois Principaux Types de Crypto Monnaies
La blockchain rassemble les trois principaux types de crypto monnaies. Bitcoin a été la première blockchain a avoir été créée (plus d’informations sur ses débuts dans la section Bitcoin).

Après Bitcoin, de nombreuses nouvelles crypto monnaies ont été créées – elles ont été appelées altcoins. Par exemple, nous avons NEO, Litecoin et Cardano. Enfin, je vais aussi parler des jetons/dApps – qui est le troisième type de crypto monnaie, comme par exemple Civic (CVC), BitDegree (BDG) et WePower (WPR).

Alors, commençons par le Bitcoin!

Bitcoin
En 2008, l’idée du Bitcoin a été publiée. Une personne répondant au nom de Satoshi Nakamoto a publié le livre blanc du Bitcoin en ligne. On a su plus tard que Satoshi Nakamoto n’était pas son vrai nom. Et jusqu’à aujourd’hui, personne ne connaît le vrai nom du créateur du Bitcoin!

À l’époque, personne ne savait que le Bitcoin allait devenir ce qu’il est aujourd’hui. Personne ne savait que ce serait le début d’un énorme mouvement technologique. C’était le début des crypto monnaies – le début d’une nouvelle ère.

Types de crypto monnaies: bitcoin.

C’est Quoi la Crypto Monnaie Bitcoin?
C’est une monnaie digitale que vous pouvez envoyer à d’autres personnes en guide de cadeau ou bien pour acheter des services ou un produit. C’est comme l’argent que nous utilisons au quotidien (USD, EUR, etc.), sauf que c’est numérique et pas physique.

Cependant, ce n’est pas la seule différence. Il faut savoir que le Bitcoin est décentralisé, il ne dépend donc d’aucune banque ou intermédiaire pour le gérer – c’est ce que j’ai expliqué plus tôt dans ma définition de la crypto monnaie.

Les transactions en Bitcoin se produisent directement entre les utilisateurs – formant ainsi un réseau en pair-à-pair. Ceci est rendu possible grâce à la blockchain. Le Bitcoin a introduit la technologie blockchain pour permettre aux utilisateurs d’envoyer et de recevoir des actifs sans recourir à un intermédiaire.

Comme vous n’avez pas besoin d’un intermédiaire, vous n’aurez pas à vous identifier. Vous pouvez effectuer des paiements sans révéler qui vous êtes.

Comment ça Fonctionne?
Quand quelqu’un envoie du Bitcoin, la transaction est vérifiée puis stockée sur la blockchain (une base de données partagée). Les informations y sont cryptées – tout le monde peut les voir, mais seul le propriétaire du Bitcoin peut les décrypter. Ce dernier reçoit une “clé privée” qui permet de déchiffrer son Bitcoin.

Mais si ce n’est pas les banques qui vérifient/traitent les transactions, c’est qui alors?

Vous vous souvenez quand j’ai dit que les blockchains sont gérées par différentes personnes et entreprises au lieu d’une seule entité? Sachez que ces personnes et entreprises le font en utilisant la puissance de leurs ordinateurs. Ils exécutent un logiciel spécial sur un ordinateur qui traite les transactions sur la blockchain.

Remarque: ces ordinateurs sont appelés “nœuds”.

Cependant, l’exécution de tels ordinateurs consomme beaucoup d’électricité. Alors, comment font ces gens qui gèrent les nœuds pour payer leurs factures d’électricité? Bienvenue dans le monde du minage.

En vérifiant les transactions, les nœuds sont récompensés par le nouveau Bitcoin miné. C’est comme ça que de nouveaux Bitcoins sont créés. C’est un peu le minage de l’or, dans lequel les mineurs sont récompensés par de l’or. Dans le mining du Bitcoin, les nœuds sont les mineurs – et ils minent le nouveau Bitcoin.

Lorsqu’un nouveau bloc de transactions est envoyé à la blockchain, les mineurs/nœuds vérifient le bloc à travers le consensus PoW (Proof-of-Work). Le premier mineur à vérifier le bloc est récompensé par de nouveaux Bitcoins. Il existe d’autres algorithmes utilisés par d’autres blockchains, nous en parlerons dans la section suivante.

(Pour en savoir plus sur la technologie blockchain, vous pouvez consulter notre guide « La Blockchain Expliquée ».)

Les Altcoins
Ensuite, nous avons les altcoins. Actuellement, il en existe plus d’un millier! Mais ça ne doit pas vous effrayer – la majorité des altcoins ne sont que des versions alternatives au Bitcoin avec quelques modifications mineures. C’est pour cela qu’ils sont appelés “alt-coins”.

Par contre, vous devez comprendre que ce n’est pas le cas de tous les altcoins. En effet, il y en a qui sont très très différents du Bitcoin et qui ont des objectifs très différents.

Certains altcoins utilisent d’autres algorithmes que celui du Bitcoin. Par exemple, Factom est un altcoin qui utilise le PoS (Proof-of-Stake). Dans le PoS, il n’y a pas de mineurs, ce mécanisme utilise plutôt des stakers.

Les stakers sont des personnes qui vérifient les transactions et qui obtiennent des récompenses, un peu comme les mineurs. Mais au lieu de faire une compétition pour vérifier un bloc, ils sont sélectionnés un par un pour selon le tour de chacun. Ce mécanisme consomme beaucoup moins d’électricité car il n’y a pas des milliers de mineurs qui utilisent leur électricité pour essayer de vérifier le même bloc. Au lieu de cela, il n’y a qu’un seul “taker” choisi par bloc.

Vous voyez maintenant? Ce n’est pas tous les altcoins qui sont similaires au Bitcoin.

En fait, Ethereum et NEO par exemple, sont des altcoins très différents du Bitcoin. Ce dernier n’est utilisé que comme monnaie digitale. Alors que Ethereum et NEO n’ont pas pour objectif principal d’être utilisés comme monnaie numérique. En effet, ils ont été créés en tant que plateformes de développement d’applications sur une blockchain.

Et oui – sur Ethereum et NEO, vous pouvez créer vos propres applications. C’est la façon la plus courante de créer de nouvelles crypto monnaies en utilisant des blockchains qui permettent la création d’applications, comme Ethereum et NEO.

Tout ceci a été rendu possible car Ethereum a introduit une nouvelle technologie dans l’univers crypto lors de son lancement en 2015. Je parle bien sur des contrats intelligents qui peuvent exécuter automatiquement des transactions lorsque certaines conditions sont satisfaites.

Ces “conditions” sont gravées sur le contrat intelligent lors de sa création. Je vous donne un exemple de condition: « QUAND Peter envoie 120 Ether dans le contrat intelligent, ALORS la proprièté de la maison de John sera transférée à Peter ».

En utilisant les contrats intelligents, il n’est plus nécessaire de recourir à un intermédiaire. Ainsi, le Bitcoin ne requiert aucun intermédiaire dans les paiements directs, mais les contrats intelligents y vont encore plus loin, et font qu’aucun intermédiaire n’est nécessaire dans beaucoup d’autres choses – comme la vente d’une maison, la vente d’électricité ou la vente d’actions en bourse.

De toute évidence, vous ne pouvez pas mettre l’électricité dans un contrat intelligent en pratique, n’est-ce pas? Donc, à la place, vous mettez un jeton dans le contrat intelligent qui représente légalement l’électricité. C’est l’une des avantages majeurs avec les contrats intelligents sur Ethereum, NEO et les altcoins similaires – vous pouvez tokeniser des choses et les mettre sur la blockchain.

Les Tokens (pour les dApps)
Parmi les types de crypto monnaies majeurs, nous avons également les jetons (ou tokens) – dont nous venons tout juste de parler plus! C’est le type qui m’intéresse le plus personnellement. Par rapport aux deux autres principaux types de crypto monnaies, quand on veut comparer coin vs token, sachez que les tokens se distinguent par le fait qu’ils ne disposent pas de leur propre blockchain.

Ils sont utilisés sur les dApps (applications décentralisées); ces applications dont je vous ai parlé, et qui peuvent être construites sur des blockchains comme Ethereum et NEO. Les dApps sont conçus pour utiliser des contrats intelligents, c’est pourquoi ils utilisent des jetons.

Cependant, leurs jetons ne doivent pas nécessairement représenter un élément physique comme l’électricité ou une maison. Ils peuvent également être utilisés pour acheter des choses sur la dApp, ou bien pour obtenir certains avantages – comme des réductions de frais d’achat ou des frais de vote.

Les jetons peuvent être vendus sur le marché, c’est aussi pourquoi certains les achètent. En effet, ils le font pour les vendre plus tard à un prix plus élevé, au lieu de les acheter pour les utiliser sur la dApp.

Ces dApps étant construits sur d’autres blockchains (comme Ethereum et NEO), les transactions de jetons sont vérifiées par les nœuds de la blockchain concernée, comme Ethereum ou NEO. Les frais de transaction sont donc payés en Ether ou NEO, et pas avec le jeton. C’est aussi un aspect à prendre en compte pour comparer coin vs token.

Ainsi, pour effectuer une transaction sur une dApp (et donc, utiliser un jeton), vous devez avoir un peu d’Ether ou de NEO (ou de n’importe quel altcoin sur lequel la dApp est construite) pour payer les frais de transaction.

Fichiers de l’exercice
Aucun fichier joint trouvé
Aucun fichier joint trouvé
0% Complete
Hey! Tu veux connaître le vrai pouvoir du NFT?

Téléchargez maintenant l'ultime Ebook sur les NFTs